Distributeur de gel hydroalcoolique pour les écoles, collèges, lycées

Comment sécuriser la distribution de gel hydro-alcoolique à l’école

Le protocole sanitaire imposé dans les écoles pour lutter contre la covid-19 place l’hygiène des mains comme une priorité absolue.

A ce titre, la mise à disposition de gel hydroalcoolique est devenue obligatoire depuis le 11 mai 2020, une mesure accueillie avec méfiance voire défiance dans certains établissements scolaires, notamment les écoles primaires.

Il est évident que le gel hydroalcoolique, aussi nécessaire soit-il compte tenu des équipements sanitaires insuffisants, n’est pas un produit anodin et que les mésusages peuvent avoir de graves conséquences.

L’équipe Totem Solution Santé vous explique comment sécuriser cette distribution et faire d’une pierre deux coups pour améliorer durablement l’hygiène à l’école et transmettre les bons réflexes à la jeune génération.

 

Former les élèves à une bonne utilisation du gel hydroalcoolique

Depuis la pandémie de grippe H1N1, l’Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments (ANSM) recommande l’utilisation des produits hydroalcooliques à l’école pour renforcer l’efficacité du geste barrière numéro 1 en collectivité : l’hygiène des mains.

Chaque année, elle réitère ses recommandations pour prévenir et limiter les épidémies de grippe, gastro-entérite, bronchiolite, rhume dans ce haut lieu de transmission des germes que sont les écoles.

Dans le même temps, l’agence insiste sur la nécessité de ne pas laisser les produits hydroalcooliques à la portée des enfants et/ou de les former à une utilisation conforme au bon usage afin d’éviter tout accident et d’autre part d’en renforcer l’efficacité.

Les projections dans les yeux et l’absorption par voie orale font partie des principaux risques liés aux produits hydroalcooliques. Les enseignants le savent bien, qui prendront soin d’en souligner les dangers tout en les maintenant hors de portée des plus jeunes enfants en dehors des moments consacrés à la désinfection des mains.

Par ailleurs, quelle que soit la solution choisie pour se nettoyer les mains, lavage au savon ou désinfection au gel hydroalcoolique, il faut aussi prendre conscience que tous les gestes ne se valent pas en terme d’efficacité.

En France, de nombreuses études montrent que l’observance de l’hygiène des mains est au mieux de 50% en raison de la méconnaissance des techniques de lavage ou de désinfection.

Pour évacuer les bactéries et virus par le lavage des mains ou les détruire en appliquant un gel hydroalcoolique, il faut respecter les 7 étapes de friction : paume contre paume/dos des mains/entre les doigts/dos des doigts/pouces/bout des doigts et des ongles/poignets.

Cette technique  ne devrait-elle pas être mise au programme des enseignements dès le plus jeune âge, au même titre que l’hygiène dentaire et l’hygiène alimentaire. Pourquoi et comment bien se laver les mains ? L’école dispose ici d’un public captif pour répondre à cet enjeu majeur de santé publique.

 

Choisir un gel hydroalcoolique certifié et un mode de distribution adapté

L’école ne dispose pas suffisamment de points d’eau à disposition pour que chaque enfant ou chaque jeune puisse se laver les mains plusieurs fois dans la journée. Organiser le lavage minutieux des mains pour tous, 6 ou 7 fois par jour, est aussi très chronophage.

C’est pourquoi l’installation de distributeurs de gel hydroalcoolique est un complément nécessaire.

Oui mais pas n’importe lesquels. Il est indispensable de faire des choix adaptés au milieu scolaire, s’agissant du produit hydroalcoolique utilisé comme du mode de distribution implanté.

 

Le produit hydroalcoolique adapté pour les écoles doit être :

Un gel hydroalcoolique et non une solution, trop liquide, sujette aux projections et plus difficile à appliquer.

Un gel certifié NF ou CE, qui garantit l’efficacité (plus de 60% d’alcool) et la protection (ni parfum, ni colorant mais un agent émollient qui augmente la tolérance cutanée).

 

Dans le même temps, l’organisation de la distribution de gel hydroalcoolique dans les écoles doit être :

– Sous contrôle pour les plus jeunes, ce qui signifie hors de portée directe et/ou toujours sous la vigilance des enseignants et personnels aidants.

– Accompagnée d’un enseignement pratique du protocole de friction des mains, pour une efficacité optimale et un bénéfice santé/hygiène durable, dans la mesure où le lavage classique et la désinfection reposent sur les mêmes principes.

En investissant dans des équipements pédagogiques et responsables, l’école multiplie ainsi ses points d’hygiène tout en offrant de la compétence et de l’autonomie aux élèves. Ce qui lui permet  d’optimiser le temps consacré à l’hygiène des mains tout en gagnant en observance et en ancrant les bonnes pratiques et les bons réflexes dès le plus jeune âge.

 

Totem Solution Santé : le distributeur de gel hydroalcoolique spécial écoles

La sécurité et la formation font partie des objectifs que se sont fixés les experts du laboratoire CPR Santé pour développer le premier distributeur pédagogique de gel hydroalcoolique, directement inspiré des solutions de formation à l’hygiène des mains en milieu hospitalier.

Baptisé Totem Solution santé, il offre une solution parfaitement adaptée aux établissements scolaires et centres de loisirs.

– Une borne de désinfection autonome et clé en main : installée en 3 minutes et ne nécessitant aucune électricité ni maintenance technique, la borne est fournie avec nos flacons de gel pharmaceutique 100% français et conforme aux normes en vigueur ( NF EN 14476). Un choix opérationnel efficace pour tout directeur d’établissement.

– Une borne nomade avec un flacon amovible : ultra légère (moins d’1,5 kg) , elle offre une liberté totale de mouvement et de positionnement et peut être remisée en dehors des séances de distribution, de même que le flacon de gel peut être mis sous clé et hors de portée des plus jeunes. Pliable et dépliable, il est possible de la transporter ou encore de la stocker durant les vacances scolaires.

– Une borne pédagogique et ludique avec son plateau dédié à l’hygiène des mains : Les enfants, les jeunes et les enseignants vont adorer les 7 pictogrammes du protocole de friction et surtout le tutoriel vidéo réalisé à base de peinture, qui démontre l’efficacité du protocole et facilite la mémorisation des séquences.